Le bon mode d’emploi pour se regrouper entre pharmacien-ne-s

Du fait de la spécificité française du grand nombre de communes et l’évolution économique du territoire, il est de plus en plus commun de voir des pharmacies se regrouper.

 

Comment procéder pour regrouper deux officines ?

Vous êtes pharmacien-ne titulaire et avez le projet d’acquérir une officine voisine ?
Vous êtes deux titulaires voisins et vous souhaitez vous associer sur une même structure ?
Vous souhaitez vous installer en rachetant deux pharmacies pour les regrouper ?
Dans tous ces cas de figure, plusieurs étapes vous attendent.

 

Regrouper deux officines pour consolider son chiffre d’affaires

A ce jour, une multitude de petites pharmacies maillent le territoire français (chiffres issus de l’ordre des pharmaciens datant du 1er mars 2018) :

  • 21 775 officines en France,
  • soit 3 officines pour 100 km,
  • 3 052 habitants par officine en moyenne,
  • 40,5% des titulaires ont plus de 55 ans (%).

Les évolutions de la population, de l’économie et du cadre juridique d’exercice contribuent au regroupement d’officines et de titulaires. Cela permet ainsi de réduire le risque financier en le mutualisant, et de consolider le chiffre d’affaires en restructurant le réseau.

 

regroupement-officines

 

Se regrouper en 1 ou 2 temps

Le regroupement peut s’effectuer en un ou deux temps :

  • Il est possible de se regrouper avant la cession de l’officine. Dans ce cas, les titulaires des deux officines présentent une demande de regroupement à l’Agence Régionale de Santé. L’argument principal sera le ratio habitants/pharmacie.
  • La seconde solution consiste à racheter d’abord la clientèle puis fermer ensuite la licence de l’officine vouée à disparaître.

Dans les deux cas, pour bénéficier du gel de licence pendant 12 ans, l’accord de l’ARS est nécessaire.

 

Les points sur lesquels être vigilants

  • Lors de l’achat d’une officine, les emplois doivent être conservés.

Ainsi, il est important de regarder quels postes pourraient se retrouver en doublon. La gestion de l’équipe future demande une attention particulière en amont pour bien fonctionner ensuite.

Dans certains cas, un budget devra être prévu pour financer d‘éventuels licenciements.

  • De même, la reprise ou la rupture des contrats fournisseurs (stock, leasing, maintenance…) est à étudier, prévoir et éventuellement budgéter.
  • Enfin, le bail de la pharmacie fermée devra être étudier pour respecter les conditions pour y mettre terme, voire négocier avec le bailleur sa rupture.

Stratège Pharma vous accompagne dans votre projet de transaction afin d’étudier avec vous, de manière exhaustive, les contraintes et les solutions administratives, financières et juridiques.

Nous vous accompagnons tout au long de votre regroupement de pharmacies.

 

Nous sommes à votre disposition, contactez-nous !